Pleine Conscience ou Conscience Pleine?

Connaissez-vous le facteur prédominant de la réussite? Ce n’est pas l’argent, l’origine géographique ou sociale, l’instruction, ni même le domaine d’activité ou la stratégie utilisée. Non, les spécialistes s’accordent pour affirmer que le facteur prédominant de la réussite est l’état d’esprit, ou « mindset » en anglais.

Certains vont jusqu’à affirmer que plus de 90% de la réussite provient de l’état d’esprit. C’est bien beau, mais comment acquérir vous-même cet état d’esprit de gagnant?

C’est plus simple que vous ne le pensez, je vais vous l’expliquer…

Une voie facile et accessible à tous est de pratiquer la pleine conscience (mindful). Mais avant de vous expliquer comment, il faut voir comment éviter le piège de la conscience pleine (mind full).

La conscience pleine, de quoi s’agit-il?

Le risque d’une conscience pleine

A l’heure de l’internet et de la connexion permanente, le risque est permanent d’une saturation cognitive. Notre cerveau est submergé d’informations et de sollicitations de toute nature à tout moment ou presque.

Saviez-vous que les réseaux sociaux embauchent les meilleurs spécialistes avec pour seul objectif de concevoir des applications addictives qui rivalisent de moyens et d’astuces pour capter et garder votre attention le plus longtemps possible? Et oui, ils veulent vous proposer le maximum de publicités (qui sont leur principale rentrée d’argent). Rien de bien nouveau sous le soleil, la télévision le faisait déjà à son époque…

Ajoutez-y l’explosion des moyens de divertissement, principalement les jeux vidéos et les plates-formes de streaming. Êtes-vous de ceux qui se « laissent tenter » et consacrent la majorité de leur temps libre à ces activités non productives? Il n’y a pas de honte à ça, notre cerveau nous entraine toujours naturellement vers la voie la plus facile…

Mais à côté de cela, nous disposons d’une quantité presque infinie de connaissances, immédiatement accessibles d’un simple click où que nous soyons. Les possibilités offertes par cette richesse sont absolument fantastiques, sans commune mesure avec tout ce que nos ancêtres ont connu depuis le début de l’humanité.

Réalisez-vous cette chance? En tirez-vous profit?

Le risque existe de se laisser submerger, ou d’éprouver un sentiment de vertige paralysant devant cet océan de savoir (par où commencer?). Il devient alors fondamental d’apprendre à faire le tri, à sélectionner les ressources nécessaires pour nous à un moment donné et de résister à une certaine « ivresse du savoir ». Le savoir n’est pas une mauvaise chose en soi, mais l’accumulation de savoir à des simples fins de contentement intellectuel est stérile.

Car elle ne produit pas de valeur pour les autres.

C’est ici que la pleine conscience entre en jeu.

La pleine conscience est l’un des moyens les plus puissants pour discerner quelles informations nous sont utiles ou non, à quelles stimulations cognitives vous devez vous laisser soumettre ou pas. Elle nous aide à filtrer et à ne laisser entrer (ou sortir) que les choses bénéfiques (pour nous et pour les autres), utiles et productives.

Qu’est-ce que la Pleine Conscience?

Selon l’Association pour le Développement de la Mindfulness, « la pleine conscience est la conscience qui se manifeste lorsque l’on porte attention intentionnellement et de manière non jugeante sur l’expérience du moment présent ». Elle se pratique notamment par la « méditation de pleine conscience », une technique loin d’être nouvelle puisqu’elle est issue de la psychologie bouddhiste et date de plus de 2000 ans.

Les bénéfices sont nombreux. Il est affirmé que la pratique de la Pleine Conscience permet de « contacter nos ressources internes, notre capacité de résilience au stress, notre clarté d’esprit, notre calme intérieur, notre liberté par rapport aux schémas réactifs habituels, notre bienveillance ».

Les bienfaits sur la santé sont tellement nombreux qu’il est impossible de tous les citer dans cet article. Elle permet par exemple de mieux résister à la douleur et réduit le risque de maladies cardiovasculaires, entre autres choses. Pour en savoir plus, je vous recommande cet article très intéressant.

La pleine conscience peut (et devrait) être pratiquée tous les jours. C’est un peu la « gymnastique de votre esprit ». Elle assure un parfait fonctionnement de votre cerveau, à son efficacité optimale. Elle ne comprend ni effets secondaires négatifs, ni risques d’addiction. Elle ne nécessite aucun matériel particulier et ne coute absolument rien!

Alors, pourquoi vous en priver?

Les applications mobiles pour méditer sont nombreuses, comme « petit bambou » et aussi mon application Ironmind spécialement dédiée au développement du mindset de la réussite.

Mais ce n’est pas tout.

J’ai découvert à force de la pratiquer que la pleine conscience nous amène à remettre en question un certain nombre de paradigmes.

Accrochez-vous, vous risquez d’être surpris(e)…

Les changements de paradigme

Un paradigme est une vision du monde, une représentation des choses, un modèle. Nous fonctionnons tous à partir de paradigmes, dont nous n’avons la plupart du temps pas conscience. Ils peuvent provenir de notre éducation (nos parents l’école…), de la société ou des médias.

Tous ne sont cependant pas bons pour nous, il est donc utile d’en prendre conscience et de les remettre en question.

Un exemple de paradigme fameux: la Terre est plate

Less is more (moins est plus)

Le but de la vie n’est pas l’accumulation infinie de richesses matérielles. Nous n’emmènerons rien avec nous « de l’autre côté ». Nous pensons « posséder les choses », en réalité c’est nous qui sommes possédés par elles. Les biens matériels amènent avec eux la plupart du temps des responsabilités et/ou des problèmes.

Au final, ils restreignent notre liberté.

Bien sûr, il ne s’agit pas de vivre comme au temps des hommes des cavernes. Simplement de faire la part entre « le nécessaire » et « le superflu ».

La vanlife préconisée sur ce blog est l’illustration parfaite du concept « less is more », qui privilégie la liberté aux possessions. Ce mode de vie est parfait pour « faire silence », se reconnecter avec soi-même et avec la nature. Il encourage la méditation, notamment sous sa forme active de « marche méditative ».

Le bonheur avant l’argent

Pensez-vous – comme beaucoup – que l’argent apporte le bonheur?

En réalité, il est préférable de rechercher d’abord (en soi-même) le bonheur. La recherche de l’argent dans un second temps pourra servir à amplifier ce bonheur, car l’argent n’est rien d’autre qu’un « multiplicateur de possibles ». Les exemples sont nombreux de personnes ayant passé toute leur vie à courir après l’argent en pensant qu’il leur apporterait le bonheur.

Une fois riches, elles s’aperçoivent qu’elles sont tout autant malheureuses. Certaines vont jusqu’à se suicider.

Car arrivées au bout du chemin, elles s’aperçoivent que ce n’était pas le bon.

Perdre sa vie à la gagner, cela fait-il du sens pour vous? Pour moi, plus maintenant.

Alors, ne faites pas cette erreur.

Choisissez le « bon » chemin.

Celui qui ne vous laissera aucun regret au moment de quitter ce monde.

Le temps plus précieux que l’argent

Le vieux dicton « le temps c’est de l’argent » est juste, mais inexact. Votre temps vaut en réalité bien plus que l’argent.

C’est votre bien le plus précieux.

Car il est irrémédiablement limité.

Vous pouvez augmenter votre fortune de 1M€ à 10M€, 100M€, un milliard, etc… Mais vous avez peu d’espoir de vivre au-delà de 100 ans, quelle que soit votre fortune…

Dans nos sociétés marquées par le rejet de la mort nous vivons trop souvent comme si nous avions un temps illimité devant nous. Pourtant notre vie peut prendre fin demain, dans une semaine ou dans un an.

Prenez conscience que chaque heure qui passe est une heure de moins à vivre. Sachez bien utiliser votre temps au lieu de le gaspiller à tout vent comme s’il n’avait pas de fin.

Avez-vous d’ailleurs réalisé que les choses les plus précieuses (le temps, la vie, le bonheur, le silence, l’amour, la beauté de la nature…) sont aussi des choses parfaitement gratuites?

Alors, est-il si nécessaire de courir après l’argent?

Le silence pour écouter son intuition

J’ai déjà écrit sur les bienfaits du silence. Nos vies hyperactives sont caractérisées par une réduction des moments de silence, chaque instant libre étant mis à profit pour écouter de la musique, un podcast, la radio…

Bien souvent nous avons peur du silence, car le silence nous place face à nous-même et nous amène à nous questionner. Or l’évasion, la distraction sont toujours plus faciles que l’introspection.

En réalité il ne faut pas chercher à s’évader de soi-même mais à se retrouver.

Connais-toi toi-même et tu connaîtras l’univers et les Dieux

Inscription au fronton du temple de Delphes

La seule chose sur laquelle nous avons un contrôle total est nous-même. Nous devons apprendre à nous aimer et nous écouter. Savoir écouter sa « petite voix intérieure », son intuition, permet de prendre conscience des messages que nous envoie l’Univers.

La vanlife permet de retrouver, loin des villes et de leur brouhaha incessant, des endroits de pur silence. Ils procurent un profond sentiment d’apaisement et de bien-être.

Depuis combien de temps n’avez-vous pas apprécié le pur silence?

Essayez, vous serez surpris.

Au-delà du silence extérieur nécessaire, il est également indispensable d’atteindre un certain niveau de « silence intérieur ». Notre cerveau ne cesse de nous bombarder de pensées plus ou moins agréables, utiles ou positives (environ 60000 par jour). La pleine conscience est très utile pour réaliser celles-ci et les filtrer.

Vous pourrez alors repousser certaines pensées néfastes, comme des pensées d’auto-critique ou de dévalorisation.

Ce travail de « reprogrammation mentale » est fondamental pour développer son mindset (en se débarrassant de ces croyances limitantes qui nous empêchent d’évoluer).

Plaisir immédiat ou bonheur long-terme?

Tout s’accélère, nous voulons « tout, tout de suite« . La société de consommation nous pousse sans cesse dans cette direction.

Ceci nous a amené à confondre plaisir et bonheur.

Le plaisir est fugitif, il doit être renouvelé constamment (en achetant un nouveau téléphone, de nouveaux habits, etc…).

A l’opposé, le bonheur est un état durable.

Mais le choix du bonheur à long terme nécessite généralement des sacrifices à court terme. Le saviez-vous?

A chaque moment de temps libre, vous pouvez choisir entre créer ou consommer.

Consommer (des vidéos, des séries, des jeux, des produits…) est facile et demande peu d’efforts, mais ne produit aucun bénéfice à long terme.

Inversement, créer demande plus d’effort. Mais cela peut complètement transformer votre vie future. Car seule la création vous permet d’évoluer, de progresser, d’avancer dans la réalisation de votre mission de vie.

Et, cerise sur le gâteau, créer entraine deux effets secondaires très intéressants:

  • Cela augmente votre confiance en vous et votre estime de vous-même. Vous serez alors plus sûr(e) de vous et pourrez accomplir d’avantage.
  • Cela vous fait grandir et évoluer, ce qui génère un sentiment profond de joie (ce n’est pas le sujet ici, mais la joie est au plaisir ce que le foie gras est au pâté de campagne…). Autrement dit, bien supérieure.

Les pauvres consomment, les riches produisent.

Anonyme

Alors, après cela, avez-vous toujours autant envie de rester dans votre canapé 😉 ?

Alors, par quoi commencer?

Avant de déménager vous allez désencombrer votre logement, vous débarrasser de beaucoup de choses inutiles accumulées au fil des années.

De manière similaire, pour changer votre mindset il faut vous détacher de certaines vieilles croyances, pensées limitantes ou négatives. Remettre en question certains principes jusque-là considérés comme évidents.

La pleine conscience est l’outil idéal pour faire ce tri. Faire de la place pour de nouvelles pensées positives qui vont vous propulser au « next level« .

Souhaitez-vous aller plus loin et commencer ce chemin?

Pour cela vous pouvez très simplement installer l’application mobile Android gratuite Ironmind. Elle vous aidera à élever votre conscience et bien d’avantage grâce aux exercices intégrés de méditation, d’affirmations positives et d’autosuggestions.

A vous de jouer maintenant! Faites-moi part de vos progrès et de vos découvertes dans les commentaires ou par message direct.

Laisser un commentaire