Batterie déchargée ou HS?

Un des pires cauchemars du vanlifer est d’avoir sa batterie cellule (celle qui alimente tous les appareils de la partie habitation) complètement déchargée, voire même carrément morte. Cela ne vous est-il pas déjà arrivé? Pas de honte à avoir, cela nous arrive tous un jour ou l’autre. Que faire, comment diagnostiquer précisément l’état de sa batterie, peut-on poursuivre son aventure en van et dans quelles conditions? Nous vous dévoilons tout dans cet article…

Un avertissement pour commencer: cet article concerne uniquement les batteries « traditionnelles » au plomb, pas les nouvelles batteries au Lithium qui ont des caractéristiques totalement différentes.

Comment s’est arrivé?

Une batterie peut se retrouver totalement déchargée pour deux raisons principales:

  • Elle est restée branchée à un « consommateur de courant », quel qu’il soit, pendant une durée suffisamment longue pour épuiser toute sa réserve d’énergie. C’est par exemple le cas typique d’une voiture qui reste toute la nuit avec les veilleuses allumées, ou le coffre ouvert (et sa lumière allumée). Dans un van, les consommateurs de courant sont multiples et le coupable n’est pas toujours simple à trouver (plus d’informations dans la suite).
  • Elle est restée « au repos » (sans aucune recharge) pendant une longue durée. Il faut savoir que les batteries au plomb se déchargent toutes seules même quand elles ne sont branchées à rien. Elles peuvent ainsi perdre jusqu’à 15% de leur charge initiale chaque mois. En seulement 6 mois de non-utilisation la batterie peut se retrouver complètement déchargée.

Quel que soit le cas, la question importante est de savoir combien de temps la batterie est restée à plat. Si ce temps est court (quelques jours au maximum) la situation n’est pas irréversible, et la batterie pourra encore être sauvée. Par contre, au-delà de quelques semaines, les cellules d’une batterie déchargée subissent des dommages irréversibles (destruction physique), la batterie ne sera plus en mesure de remplir son office.

Comment faire un diagnostic?

Pour un premier diagnostic, il faut mesurer la tension aux bornes de la batterie. Tant que celle-ci est au-dessus de 10V, il reste un espoir. Par contre, si la tension est largement en-dessous (6v par exemple), la batterie est très probablement HS.

Si vous avez plusieurs batteries montées en parallèle (pour augmenter la capacité totale disponible), il importe de les désolidariser pour pouvoir les diagnostiquer séparément.

Le test ultime consiste à essayer de recharger la batterie sans attendre, et observer alors l’évolution de la tension pendant la charge. Si celle-ci reste très basse (moins de 10V) et peine à remonter, la batteries est sans doute HS. Si celle-ci remonte au-dessus de 12V mais n’évolue plus ensuite sensiblement (ne dépasse pas les 13V) là aussi la batterie est probablement détériorée. Le seul cas favorable est celui où la tension monte progressivement jusqu’à atteindre environ 14V, la tension nominale d’une batterie complètement rechargée.

Le temps de charge nécessaire est fonction du courant délivrée par le chargeur et de la capacité nominale de la batterie. Il est facile à estimer. Par exemple, si votre batterie est une 100Ah (attention: le « h » est important, ne pas confondre avec le courant maximal disponible exprimé lui en Ampères (A sans le « h »), et votre chargeur peut délivrer 10A, vous aurez besoin de 10 heures au minimum (100 divisé par 10) pour une recharge complète (un peu plus même, car une partie du courant est dissipée en chaleur pendant la charge).

Après un certain temps de recharge (disons au moins jusqu’à 50% de sa capacité), il est possible d’arrêter la charge. On pourra alors vérifier que la batterie « tient la charge » en allumant des consommateurs d’énergie, en commençant par des lampes pour continuer par des consommateurs plus gourmands. Si la tension batterie reste supérieure à 12V, c’est bon signe! Par contre, si la tension baisse vite en-dessous de 12V, voire de 11V, vous pouvez dire adieu à votre batterie.

Batterie HS, que faire?

Si la tension batterie reste en-dessous de 10V, voire moins, vous ne pourrez probablement pas l’utiliser pour alimenter vos appareils, du moins pas tous. Le mieux est alors de déconnecter totalement la batterie. Il faudra remplacer la batterie au plus vite, mais peut-on continuer à vivre dans son van entre-temps?

Si vous êtes branché au secteur (sur une aire de camping-cars ou dans un camping par exemple), vous pouvez continuer de fonctionner même sans batterie. En effet, la plupart des chargeurs sont capables de fonctionner comme « alimentation », ce qui signifie que votre chargeur alimentera alors directement vos appareils.

Si vous n’êtes pas branché au secteur, vous pourrez encore utiliser certains appareils la journée si vous êtes équipé de panneaux solaires (à condition qu’il fasse beau!), ou en laissant tourner votre moteur. Le soir, la situation deviendra inconfortable (pas de lumière, ni eau, ni chauffage…).

Eviter que cela se reproduise

Une fois votre batterie remplacée il importe de suivre les recommandations suivantes pour éviter pareille mésaventure dans le futur:

Un moniteur de batterie
  • S’assurer qu’aucun « consommateur caché » ne tire du courant lorsque votre van reste inutilisé pendant une longue période. Cela se détecte au moyen d’un « moniteur de batterie » si vous en êtes équipé (un petit appareil qui mesure précisément à tout moment le courant entrant ou sortant de votre batterie). Vous pouvez aussi déconnecter la cosse « + » de la batterie. Attention, j’ai déjà eu le cas où certains appareils (un frigo à compresseur en l’occurrence) étaient relié directement à la batterie sans passer par le moniteur, et donc invisibles pour ce dernier. La déconnexion physique de la cosse batterie est donc le moyen plus sûr (mais pas toujours le plus simple, selon la localisation de votre batterie).
  • Effectuer une recharge périodique (tous les 3 mois au minimum) pour lutter contre l’auto-décharge.

Si votre van est équipé de panneaux solaires, et que celui-ci est garé en extérieur, vous n’avez rien à faire! Le soleil se chargera de maintenir votre batterie chargée même au long des mois d’hiver.

Pour conclure

Quel que soit votre cas, sachez qu’une batterie est un « consommable » et que sa durée de vie est toujours limitée (5 ans typiquement). Le remplacement de sa batterie est donc un incident mineur, désagréable certes, mais de faible gravité en comparaison d’autres problèmes qui pourraient vous arriver. il faut donc l’accepter avec philosophie 😉 !

Un dernier élément important: si vous avez plusieurs batteries en parallèle, il est indipensable de toutes les remplacer simultanément, par des modèles identiques si possible issus du même lot de fabrication. Sinon les batteries risquent de ne pas s’équilibrer correctement, voire de se décharger les unes dans les autres.

J’espère que ces petits conseils vous auront été utiles. Si vous le souhaitez, partagez vos expériences en matière de batteries dans les commentaires de cet articles.

Laisser un commentaire