Déconnecter pour Reconnecter

La vie en van offre une fantastique opportunité de déconnecter de nombre de choses qui, consciemment ou non, nous pèsent et nous oppressent. Je veux parler de : un emploi pénible (physiquement ou psychologiquement), une vie quotidienne répétitive et ennuyeuse, les bouchons (ou les transports publics bondés), les actualités déprimantes, les soucis, les problèmes, les personnes négatives qui nous tirent vers le bas, etc, etc… vous pouvez vous-même compléter la liste!

A côté de ces contingences auxquelles il nous est difficile d’échapper figurent aussi un certain nombre d’activités rendues possibles par le progrès technologique et auxquelles nous sommes parfois devenus « addict » comme: la télévision, les jeux vidéo, Netflix, YouTube, les réseaux sociaux… Ces choses ne sont pas mauvaises en soi, mais elles peuvent arriver à occuper une partie de plus en plus importante de notre temps libre. Elles remplissent chaque moment disponible, même le plus court, de part la magie de notre smartphone toujours à portée de main et de la connexion Internet omniprésente. Cette hyper-connectivité, dont nous avons le sentiment qu’elle nous rapproche les uns des autres en éliminant les distances, ne fait en réalité que nous éloigner de notre vraie nature. Ce remplissage jusqu’à plus soif de nos vie est un remplissage avec du « vent », qui nous laisse au final complètement vides.

Partir en van c’est s’offrir la possibilité de déconnecter de tout ce qui nous oppresse et des faux-semblants de la modernité, pour nous reconnecter aux fondements de notre humanité: la nature, la faune et la flore, les « vrais gens », autrement dit « la vraie vie ». C’est prendre du recul, et plus on s’éloigne plus les problèmes diminuent en taille. C’est se déconnecter des plaisirs immédiats et addictifs pour trouver le vrai bonheur. C’est retrouver une forme de simplicité, réapprendre à vivre en symbiose avec son environnement selon l’endroit où l’on se trouve et les conditions météo. C’est retrouver le sens de « vivre au présent » sans avoir nécessairement besoin de planifier où l’on sera dans un jour, une semaine, un mois. C’est vivre dans l’Etre et non dans l’Avoir.

En faisant cela, vous ressentirez une grande paix intérieure mais aussi une plus grande énergie, et votre cerveau bouillonnera de nouvelles idées.

Mais j’ai gardé le meilleur pour la fin. Vivre en van c’est surtout se reconnecter avec soi-même, ses émotions, ses sentiments, ses désirs, son intuition, son moi intérieur. En se débarrassant du superflu et de l’artificiel, du brouhaha constant dans lequel nous sommes plongés, c’est retrouver l’essentiel, nos valeurs profondes. C’est parfois se redécouvrir, prendre conscience de qui l’on est vraiment ou de la personne que l’on souhaite devenir, par opposition avec celle que nous « jouons », le masque que nous portons tous les jours. Cette prise de conscience est instructive, parfois douloureuse, toujours enrichissante.

Alors, êtes-vous prêt pour ce voyage? Pas seulement le voyage « géographique », mais plus important et tellement plus enrichissant le « voyage intérieur » vers celui ou celle que vous voulez être au plus profond de vous? Je ne peux pas savoir où ce voyage initiatique vous mènera mais je peux vous promettre une chose: que vous en reviendrez « changé(e) » et qu’il modifiera profondément – en bien – le cours de votre vie.

3 réflexions sur « Déconnecter pour Reconnecter »

Laisser un commentaire