La Puissance de l’Esprit

Tout commence par la pensée! Toutes les idées originales ou nouvelles sont nées un jour dans la pensée d’un Homme. Tous les objets physiques que vous voyez autour de vous ont d’abord été imaginés par la pensée avant de se matérialiser. L’Homme existe parce qu’il pense (Descartes: « Je pense donc je suis »), la grandeur de l’Homme réside dans sa pensée. J’ai déjà écrit sur l’importance du mindset, je prolonge la réflexion dans cet article.

Penser pour évoluer

La réussite réside à 80% (certains disent même 99%) dans l’état d’esprit, et seulement 20% (ou 1%) dans l’action. C’est par vos pensées que vous évoluez, penser fait croitre. En effet chaque pensée engendre une autre pensée, qui à son tour en engendre une autre, puis une autre, etc… Quand on commence à se concentrer sur une idée, en y consacrant toute sa pensée, on ne peut pas savoir à l’avance où celle-ci nous mènera. On ne peut pas sonder son propre esprit, car celui-ci n’a ni fond ni limites. La même chose se passe au moment où j’écris cet article, les idées m’arrivent les unes après les autres au fur et à mesure de l’écriture.

Attention, il ne faut pas confondre la pensée avec la simple connaissance ou l’information. Vous pouvez lire des centaines de livres en développement personnel, cette lecture seule ne suffit pas. La lecture vous apporte des connaissances et nourrit votre esprit d’informations nouvelles, comme si elle remplissait votre disque dur (la mémoire de stockage de masse d’un ordinateur). L’information statique est cependant non productive, c’est le fait d’agir, de traiter cette information qui produit des résultats. Votre unité de traitement de l’information (le processeur dans un ordinateur) c’est votre pensée. C’est en utilisant votre pensée, donc votre faculté de réflexion, pour malaxer ces informations dans tous les sens, que vous ferez naitre dans votre esprit de nouvelles idées.

C’est également par la pensée que vous pourrez devenir qui vous souhaitez être. C’est par la pensée répétée que vous pourrez vous débarrasser de vos croyances limitantes, de tout ce qui vous empêche de vous réaliser. Il ne s’agit pas de penser que vous allez devenir grand, mais de penser que vous être grand maintenant. C’est en pensant différemment qu’on agit différemment et qu’on transforme son environnement (plutôt que de se dire qu’on pourra grandir une fois que l’on sera dans un environnement plus favorable).

Votre premier devoir envers Dieu, envers vous-même et envers le monde c’est de vous développer en une personnalité aussi grande que possible.

Wallace D. Wattles – La science de la grandeur

Penser ou se divertir?

La tentation du divertissement n’a jamais été si grande qu’aujourd’hui. Les formes de divertissement sont nombreuses et évoluées comme jamais dans l’histoire de l’humanité (jeux vidéo, réseaux sociaux…). Pourquoi cédons-nous très souvent à cette tentation? Parce que le divertissement apporte le plaisir immédiat. Au contraire, penser demande un effort, c’est même une tâche épuisante. L’Homme est par nature, « partisan du moindre effort ». Nous sommes naturellement fainéants car nous sommes « construits » pour préserver notre énergie vitale (à l’époque préhistorique c’était fondamental pour notre survie, et notre cerveau n’a que très peu évolué depuis, en tout cas beaucoup moins vite que notre société…). Beaucoup de personnes sont donc sans arrêt en train d’essayer de se dérober à l’activité de penser et passent tout leur temps libre à fuir la pensée. Ceci est cependant dangereux, car il faut penser pour avancer. Et si nous n’avançons pas, nous régressons (car le monde autour de nous ne s’arrête jamais d’avancer).

Une règle d’Or à retenir est donc la suivante: le plaisir à court terme est l’ennemi du développement à long terme. Chaque fois que vous cédez à la tentation du plaisir immédiat, vous « gaspillez » du temps qui est votre ressource la plus précieuse. Il ne s’agit pas d’affirmer qu’il ne faut jamais se divertir, mais qu’il faut le faire avec discernement et de préférence seulement après avoir terminé les tâches que l’on s’était fixées. Autrement le risque est grand de passer la majorité de son temps dans le divertissement et s’apercevoir le soir venu (ou pire encore, au moment de quitter ce monde…) qu’il n’en reste plus pour les choses importantes. On sera alors tenté de les « remettre au lendemain » (à condition qu’il y ait un lendemain…), le symptôme bien connu de la procrastination…

Se concentrer pour penser efficacement

Penser nécessite la capacité de se concentrer sur un sujet pendant une période de temps donnée. Il est regrettable de constater que cette capacité de concentration tend à s’émousser chez les jeunes générations adeptes du « zapping » perpétuel. Notre cerveau n’est pas multi-tâches, nous ne pouvons pas nous concentrer sur une pensée et se laisser constamment interrompre par des notifications intempestives ou autres distractions. Il est absolument nécessaire de bloquer ces sources interruptions pour focaliser sa pensée sur un sujet et mener ce sujet à bout. La vie en van, par la limitation des distractions, facilite la concentration.

Une méthode efficace pour entrainer son esprit à se concentrer est de pratiquer régulièrement la méditation de pleine conscience. Cela vous aidera à rester focalisé et vous permettra d’écarter les pensées parasites susceptibles de perturber votre concentration. Votre cerveau est comme un muscle, la méditation est un peu la musculation de votre cerveau.

Le secret pour se transformer

L’ancrage de nouvelles pensées passe par la répétition. Nous sommes des êtres d’habitudes, ces pensées doivent devenir habituelles. Ces pensées-habitudes continuellement répétées deviennent des convictions. Il s’agit de se répéter encore et encore la PENSEE de sa propre puissance et de sa capacité jusqu’à ce qu’elle devienne son unique manière de penser à soi-même. Le mot PENSEE est écrit en majuscules pour bien souligner qu’il ne s’agit pas de mots ou formules superficielles répétées comme un mantra de manière plus ou moins distraite ou machinale. Il s’agit d’une répétition en état de concentration et avec une forte implication. C’est selon cette pensée centrale que l’on range et classe tous les faits et les relations externes de sa vie. La changer permettra de totalement transformer sa façon de voir la vie, et débloquera beaucoup de choses que vous croyiez auparavant impossibles. Pour cela, il faut vraiment que la pensée de cette pensée devienne constante et habituelle.

Pour terminer je vous laisse méditer sur cette citation intrigante (qu’il faut lire plusieurs fois pour bien en comprendre le sens):

Je ne suis pas ce que je pense que je suis.

Je ne suis pas ce que vous pensez que je suis.

Je suis ce que je pense que vous pensez que je suis.

Un moine tibétain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.