Vivez en danger!

Anthony Névo a publié une vidéo que je trouve extrêmement intéressante sur l’intérêt que l’on peut avoir à se mettre constamment en danger dans sa vie (attention, il ne s’agit pas de danger au sens « menace pour la vie »). Je vous recommande son visionnage avant de poursuivre la lecture:

Pourquoi le sujet nous intéresse-t-il ici? Parce que la vie en van peut certainement apparaitre à beaucoup comme une forme de danger. Les dangers perçus ou imaginaires peuvent être nombreux: ne pas être en sécurité (notamment la nuit), ne pas avoir de situation stable, tomber en panne (panne mécanique sur son véhicule, panne de chauffage une nuit d’hiver par très basses températures, panne électrique etc…), manquer d’argent, rencontrer des personnes désagréables, etc, etc… vous pouvez certainement compléter la liste.

Il ne s’agit pas bien sûr de prendre des risques inconsidérés mais de réaliser que derrière chaque danger se cache une opportunité de taille équivalente. Une opportunité de grandir et d’évoluer si tout se passe bien, au pire d’acquérir de l’expérience si tout ne se passe pas comme prévu. Je repense à une telle expérience vécue il y a presque 20 ans alors que je voyageais en van dans le sud de la France, en Camargue précisément. A la recherche d’un emplacement « nature » pour passer la nuit, je garai mon gros camping-car poids-lourd Clou670 au plus près de la mer, sur la plage de Piémanson, non loin de Salin-de-Giraud (point bleu sur la carte):

Bien mal m’en a pris! Je m’aperçu à mes dépends que le sable était trop mou, et que mes roues jumelles arrières commençaient à s’enfoncer. J’essayai de me dégager pour m’écarter de la plage, trop tard j’étais bel et bien enlisé! C’était la fin d’après-midi, en hiver, la plage était donc complètement déserte. Je voyageai alors avec ma compagne et notre fille de seulement 1 an… La situation était donc périlleuse, car je craignais que la mer ne monte (il y a bien des marées en Méditerranée, même si elles sont assez faibles d’amplitude), et ne commence à inonder le véhicule.

Par chance, je parvins à joindre un garage automobile à Salin-de-Giraud, qui ne possédait pas de dépanneuse mais un gros camion 4×4 « GMC Truck » de l’armée. Il essaya de me dégager par la force de son moteur, sans succès. Le Clou ne bougeait pas d’un centimètre! En tout dernier recours on essaya d’utiliser le treuil électrique situé à l’avant du camion, et cette fois miracle, le Clou commença enfin à se dégager du sable! Nous étions « sauvés », j’avais eu chaud mais nous étions à nouveau libre. Je me garai prudemment en retrait de la plage sur un petit parking, et nous passâmes une nuit bien tranquille.

Cette expérience me servit de leçon jusqu’à aujourd’hui, et je ne manque jamais de vérifier la stabilité du sol avant de m’aventurer « en tout terrain » avec mon van! En même temps, l’expérience renforça ma confiance que l’on peut toujours se sortir d’une situation délicate en vanlife. J’ai donc beaucoup moins de crainte à dormir dans des emplacements isolés en pleine nature, et cela me permet de vivre des expériences encore plus profondes. Au final, la prise de risque aura donc été bénéfique.

Peut-être que ces aspects « danger » vous retiennent aussi de vous lancer dans la vanlife. Si c’est le cas, j’espère que cet article vous aura fait réfléchir et comprendre le grand bénéfice qu’il y a à « surmonter ses peurs ». Si vous y parvenez, vous serez susceptible d’atteindre le « niveau suivant » dans le grand jeu de la Vie (explication en fin de la vidéo d’A.Nevo ci-dessus)…

Le bonheur est derrière la peur

Max Piccinini

2 réflexions sur « Vivez en danger! »

Laisser un commentaire