Les 3 (ou 5?) piliers d’une vie heureuse

Vous connaissez sûrement la pyramide des besoins, élaborée par le psychologue Abraham Maslow dans les années 40:

Cette pyramide définit une hiérarchie des besoins fondamentaux de l’être humain. La forme en pyramide indique que même si ces 5 types de besoins sont tous présents, certains se font plus sentir que d’autres à un moment donné. L’idée est que les besoins doivent être satisfaits de bas en haut. Autrement dit, si les besoins du bas (besoins physiologiques par exemple) ne sont pas remplis, alors les besoins du haut (comme le besoin d’estime ou d’accomplissement) ne se font pas expressément ressentir. C’est relativement logique et facile à comprendre: si vous n’avez pas à manger, vous vous préoccupez peu ou pas d’être reconnu par les autres.

Pour ma part, je pense que cette pyramide peut être divisée en deux étages, représentant deux groupes de besoins distincts et correspondant peut-être à deux étapes de vie:

  1. Besoins primaires: les trois premiers niveaux (physiologiques, sécurité et appartenance)
  2. Besoins secondaires: les deux derniers niveaux (estime, accomplissement)

Besoins Primaires

Ils peuvent être résumés en 3 mots: Santé, Réussite, Amour.

Santé Cela semble une évidence mais il est toutefois utile de le rappeler: sans une bonne santé, rien n’est possible. Le terme santé est à prendre dans un sens élargi, il ne désigne pas uniquement le fait de ne pas avoir de maladie, comme on l’entend généralement. La santé, c’est entretenir son corps pour qu’il reste en parfait état de fonctionnement (comme on à l’habitude d’entretenir sa voiture par exemple). Cela suppose une certaine hygiène de vie, qui passe par une alimentation saine et équilibrée, par la pratique d’exercice physique régulier, par un sommeil suffisant, par l’absence d’addictions à des substances nocives. Mais la santé suppose aussi un bon équilibre psychologique. Le maintien en condition optimale de notre corps et de notre mental nous donne l’énergie nécessaire pour entreprendre nos projets, pour agir et changer les choses.

Réussite J’ai choisi ce terme de réussite bien qu’il puisse paraitre controversé, car il représente pour moi le fait que la sécurité nécessite un certain niveau de revenu donc de liberté financière. En effet nous avons en France la chance de vivre dans un environnement relativement stable, sans guerre ou autre forme de conflit grave qui pourrait menacer notre sécurité au jour-le-jour. Notre sécurité matérielle dépend donc principalement de notre capacité à nous loger décemment, à nous vêtir, à pouvoir payer nos charges, ainsi qu’un certain nombre d’extras comme certains plaisirs ou des vacances… Tout cela nécessite de l’argent, plus ou moins selon nos besoins personnels et nos attentes. Le terme réussite représente donc dans ce contexte la capacité à générer suffisamment d’argent régulièrement pour assurer ce besoin de sécurité matérielle, ce niveau de confort minimal sans lequel il est difficile de se sentir bien. Encore une fois cela varie selon les personnes, certains se contenteront de 2000€/mois alors que d’autres auront besoin du double, du triple, voire d’avantage..

Amour Le mot est à prendre ici au sens large, désigne aussi bien les relations sociales (amis) que les relations amoureuses. Nous le savons, l’être humain est un « animal social » ce qui signifie qu’il ne peut rester seul très longtemps sans ressentir une souffrance ou un manque. Le mot amour signifie aussi « amour de soi », car il est difficile d’aimer les autres si on ne s’aime pas soi-même. Pour cela, il est important de se ménager des temps de « présence avec soi-même », de face-à-face où d’introspection. La vanlife nous offre cette possibilité, ces temps de solitude où l’on se retire du monde et du bruit ambiant. Voir à ce sujet l’article les bienfaits du silence.

La satisfaction de ces trois besoins primaires est une première étape de vie très importante. Elle représente notre enfance, notre éducation avec l’apprentissage d’un métier, le commencement d’une activité professionnelle qui nous assure un revenu, la recherche d’un partenaire de vie avec qui former une famille et éventuellement avoir des enfants. Selon les personnes, tous ceci peut représenter 20, 25, trente années voire plus, et un certain nombre d’efforts, nécessitant courage et persévérance. Lorsque tout ceci est accomplit, il est naturel d’avoir besoin de souffler, de se reposer un peu sur ses lauriers, de juste « profiter de la vie ».

Mais après quelques années de stabilité et de bonheur relatif, certains peuvent commencer à ressentir à nouveau un manque. Ce manque provient généralement des besoins secondaires qui se rappellent à notre bon souvenir…

Besoins Secondaires

C’est ici qu’intervient justement le slogan de ce blog « Pour s’accomplir et devenir soi-même ». Beaucoup de personnes peuvent ressentir ces besoins, mais ne s’engagent pas réellement dans leur accomplissement. En effet c’est toujours une prise de risque, un choix fondamental à faire entre « se contenter de ce qu’on a » (qui a déjà été difficile à obtenir) et « remettre tout en cause pour tenter d’avoir mieux ». Un genre de « quitte ou double » pour ceux qui se souviennent de ce jeu. Ce choix n’est pas évident car notre mental nous retient souvent de le faire, nous rappelant sans cesse « qu’un tiens vaut mieux que deux tu l’auras »… C’est justement pour vous aider à faire ce choix que j’ai créé ce blog et rédigé le courage de se lancer ou vivez en danger!

Il est probable que 80 ou 90% des personnes, voire d’avantage, s’arrêtent au 3 premiers piliers des besoins primaires. Bien qu’ils permettent déjà de vivre « une vie heureuse », le vrai bonheur se trouve dans l’accomplissement et la réalisation des deux derniers piliers du sommet, les besoins secondaires. Si vous n’en êtes pas encore convaincu, lisez vivez vos rêves!

La vanlife représente pour moi une opportunité concrète et accessible de travailler à la réalisation de ses besoins secondaires, tout en renforçant et développant ses besoins primaires. Comment s’y prendre en pratique? Restez bien connecté, je développerai concrètement ce sujet et vous donnerai des éléments précis de méthodologie dans les articles à venir…

Laisser un commentaire