Se détourner de l’ego

Nos sociétés modernes sont gouvernées par le matérialisme, le consumérisme et l’individualisme. L’argent nous est désigné comme la valeur suprême, le moyen de consommer encore et toujours plus. Nous pouvons alors avoir tendance à ne plus voir que nous-mêmes, notre égo prend le pas sur tout le reste. L’intérêt particulier prend le pas sur l’intérêt collectif, ce qui peut menacer l’équilibre de la société toute entière (il n’y a qu’à voir la difficile question de la réforme des retraites en France en cette fin 2019…).

Dans cet article, je m’attache à vous montrer pourquoi l’égo est dangereux et comment il est important de détourner les yeux de son nombril pour les tourner vers trois choses autrement plus importantes…

Les Autres

Raymond Altès « Le mystère de la foule »

Se tourner vers les autres est le premier principe, le plus évident. Nous avons tous besoin des autres, nous en sommes généralement conscients. L’Homme n’est semble-t-il pas fait pour vivre seul, on dit que c’est un « animal social ». Toutefois, avoir besoin des autres ne veut pas dire utiliser les autres à son profit personnel. Une relation saine doit être une relation équilibrée, où chacun apporte et reçoit. J’appelle cela le principe « 4D »:

  1. Donner
  2. Donner
  3. Donner
  4. Demander

Parfois, pour aller plus vite, nous sommes tentés de passer directement à l’étape 4. C’est une erreur. Essayons de nous rappeler l’adage qui dit « il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir ». Sachons donner de bon cœur, à profusion, sans contrepartie. Nous recevrons alors également à profusion, souvent même sans avoir eu besoin de demander. C’est la magie du Don…

A noter que la vanlife, bien qu’elle apparaisse comme une vie solitaire au premier abord, favorise en réalité la capacité de se tourner vers les autres. En effet les rencontres avec les autres sont souvent fortuites, nous ne sommes pas pressés par le temps comme dans la vie « active », ce qui laisse le loisir de s’intéresser sincèrement à l’autre, d’apprendre à le connaitre. Certaines rencontres éphémères peuvent marquer profondément et laisser un souvenir durable.

La Planète

Se tourner vers la planète est le deuxième principe. C’est une évidence qu’il est parfois bon de se rappeler: nous faisons partie du monde (le monde réel, pas le monde virtuel sur internet), nous y sommes intégrés. Il n’y a pas nous d’un côté et le monde de l’autre. Il convient alors de respecter et d’aimer la planète Terre sur laquelle nous vivons, notre « pachamama » comme l’appelaient les Incas (la terre nourricière).

En tant que vanlifer nous sommes très proches de la nature, nous recherchons et apprécions les beaux endroits, les beaux paysages. Nous ressentons cette connexion forte avec la planète et l’environnement en général (voir aussi déconnecter pour reconnecter). Cela nous apporte un grand bonheur et une grande paix intérieure, par l’amour et la gratitude que nous ressentons envers les beautés qui nous entourent.

L’Ame du Monde

Se tourner vers l’Ame du monde est la troisième exigence. L’Ame du monde, c’est l’expression des Grecs anciens pour désigner une divinité. Chacun l’appelle comme il veut, peu importe sa religion ou son absence de religion, l’Ame du monde désigne la spiritualité, la croyance en quelque chose qui nous dépasse. On peut alors considérer que chaque être humain contient une petite partie de l’Ame du monde.

On parle aujourd’hui beaucoup de « loi de l’attraction ». L’un de ses principes phares est qu’il faut adresser ses demandes à l’univers, en croyant que cela nous est déjà donné. Il est très intéressant de remarquer qu’on retrouvait déjà ce principe dans la bible il y a 2000 ans:

Si le sujet de l’Ame du monde vous intéresse, je vous recommande en passant l’excellent livre du même titre de Frédéric Lenoir, un conte philosophique pour les grands qui ne devrait pas manquer de vous fasciner.

Là aussi, la vanlife favorise la connexion avec l’Ame du monde. Elle nous éloigne des futilités et nous permet de nous concentrer sur l’essentiel. Le voyage en van est aussi et surtout un voyage spirituel… A ce sujet vous pouvez aussi lire partir pour devenir soi-même.

Si cela vous intéresse et si vous souhaitez en savoir plus sur la vanlife, n’hésitez pas à télécharger mon guide gratuit disponible ci-contre ou lisez 5 pourquoi puissants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.