Rien à perdre, je suis (bientôt) mort!

Me rappeler que je serai bientôt mort a été un moteur essentiel pour m’aider à prendre les plus grandes décisions de ma vie. Parce que presque tout – les attentes, la fierté, la peur de l’embarras ou de l’échec -, tout cela s’évanouit face à la mort… Et qu’il ne reste que ce qui compte vraiment. Se rappeler qu’on va mourir est le meilleur moyen d’éviter le piège qui consiste à croire qu’on a quelque chose à perdre.

On est déjà nu. Alors pourquoi ne pas écouter son cœur?

je vous dévoile l’auteur de cette citation dans la suite…
Continuer la lecture de « Rien à perdre, je suis (bientôt) mort! »

Un nom et deux dates

C’est généralement tout ce qu’il restera de nous d’ici 100 ans. Pourquoi? Ce sont les seules informations écrites la plupart du temps sur une pierre tombale: notre nom, date de naissance et date de décès. C’est sûrement un peu douloureux à réaliser et à admettre que notre vie puisse se résumer à ces simples informations, mais c’est une prise de conscience nécessaire pour nous aider à nous bouger, à quitter notre petit confort quotidien et à agir. Je vous explique pourquoi et comment déjouer le faucheur dans la suite. Ne vous inquiétez pas, je vous promets qu’il n’y a rien de macabre ou lugubre ici, mais au contraire un message d’espoir et d’incitation à vivre une vie pleine et entière!

Continuer la lecture de « Un nom et deux dates »

Etre ou Avoir?

La question n’est pas nouvelle, mais elle me semble de plus en plus actuelle dans notre société de consommation à outrance. Les messages publicitaires nous encouragent constamment à posséder “toujours plus”, c’est le fondement du capitalisme et de la croissance.

La philosophie de vie du vanlifer est différente. En van, le nombre de possessions est nécessairement limité par l’espace disponible. Mais au-delà de ce simple aspect pratique, beaucoup de vanlifer adoptent un mode de vie minimaliste et cherchent à “désencombrer” leur vie. C’est d’ailleurs l’une des motivations pour tenter l’expérience de la vanlife, après avoir constaté que l’accumulation de biens matériels ne permettait pas de s’accomplir et être réellement heureux dans la vie.

Continuer la lecture de « Etre ou Avoir? »